Épilepsie

 

 

 

L’épilepsie est une affection neurologique qui se caractérise par des décharges excessives d’influx nerveux dans le cerveau.

Elle correspond à la répétition de crises épileptiques.

Ces crises apparaissent sans causes, et traduisent un dérèglement soudain de l’activité électrique du cerveau.

En France, environ 0.5 % de la population est concernée par l’épilepsie.

Elle est plus fréquente, chez les personnes âgées et les enfants.

 

  Les causes de l’épilepsie :

L’épilepsie partielle a de multiples causes, comme une tumeur cérébrale, une anomalie dans la maturation de certaines zones du cortex, une maladie systématique, une infection du système nerveux, un traumatisme crânien, une malformation cérébrale, une affection liée à la circulation sanguine (AVC), et les effets secondaires de certains médicaments.

L’épilepsie généralisée est idiopathique (se dit d’une affection pour laquelle aucune cause n’est liée).

Elle est aussi symptomatique, parce qu’elle est due à une pathologie neurologique préexistante.

Épilepsie sévère : quand cette affection cause un handicap en lien avec la fréquence, résiste aux traitements, ou en est la conséquence d’une atteinte du cerveau.

 

  Les facteurs qui favorisent les crises :

Les circonstances qui favorisent la survenue d’une crise sont, la prise de la cocaïne, les émotions violentes, un manque de sommeil, un mauvais suivi du traitement antiépileptique, le stress, une consommation excessive d’alcool, ou une stimulation sensorielle excessive….

 

Symptômes :

L’épilepsie se manifeste de plusieurs manières.

Mais ses signes varient selon la nature des crises.

Donc, il peut s’agir de déviations de la tête et des yeux, d’hallucinations sensorielles (gustatives, visuelles, olfactives ou auditives), mouvements tonico-cloniques, secousses musculaires incontrôlées, sensations anormales, picotements, fourmillements…

Il y a aussi, la crise tonico-clonique, qui est la manifestation la plus typique.

Elle est généralement, accompagnée d’une perte de connaissance complète : la respiration devient bruyante, relâchement musculaire complet, une perte d’urine…

Elle peut même provoquer une morsure de la langue (une contraction de tous les muscles).

Ses crises se manifestent par une atonie, et par des mouvements myocloniques (un réveil brusque).

 

 

  Que faire en cas de crise d’épilepsie ?

Voici quelques conseils proposés par un expert de Filiassur assurance.

La première chose à faire, il faut allonger le malade en position latérale de sécurité, ensuite, protéger sa tête en la plaçant sur un objet souple, ne mettez rien dans sa bouche (ne lui donnez pas à boire), et surtout, desserrez ses vêtements au niveau du col.

Pendant toute la durée de la crise, laissez le malade au même endroit.

Si le malade reste inconscient plus de dix minutes, ou si la crise se répète à plusieurs reprises et dure plus de 4 minutes, vous devez contacter les secours d’urgence.

Filiassur assurance met à votre disposition des traitements efficaces qui ont pour but de détecter et soigner les éventuelles complications, de faire disparaître les crises, et de vous apporter une aide sociale et psychologique.

 

  Suivi médical : objectifs

Le suivi de l’épilepsie dépiste et soigne une possible comorbidité, il traite précocement une éventuelle accentuation de la maladie, vous aide à apprendre à connaître votre affection et aussi la gérer dans les différentes circonstances, et surveille l’efficacité du traitement.