La start-up Wilov lance une nouvelle assurance auto sur mesure

L’innovation est le moteur qui permet au secteur de l’assurance auto d’être de plus en plus attractif pour les conducteurs. En effet, les prestataires de ce service, comme FIliassur Assurances, doivent se tenir prêt à accueillir leur nouveau concurrent. Il s’agit de la start-up Wilov qui vient de lancer un nouveau concept pour l’assurance auto, à savoir le « pay when you drive ». Les conducteurs seront ainsi couverts en tous-risques et payeront la prime d’assurance uniquement pour les jours où leur véhicule a roulé.

La naissance de Wilov

Comme la plupart des autres startups, Wilov est née d’une simple idée portée par l’un de ses co-fondateurs. Il s’agit d’un constat fait par Pierre Stanislas, un bon père de famille qui se comportait souvent comme un bon citadin en préférant aller au travail par vélo et n’utiliser sa voiture que durant les weekends ou pendant les vacances. Cependant, les compagnies d’assurance ne trouvaient rien d’exceptionnel en cette utilisation occasionnelle et n’avaient pas d’une offre spéciale pour couvrir les gens comme Mr Stnislas.
Après avoir détecté ce manque d’une assurance auto adaptée à un mode de consommation occasionnel, Pierre Stanislas a crée la start-up Wilov avec Philippe Breuils, CTO et Anne-Claude Pont, executive chairman. L’entreprise a été incubée chez Paris&Co, soutenue par Bpifrance, et a fait une levée de fonds de 600000 euros en décembre dernier.
A travers une vignette collée sur la voiture et connectée à application mobile pour détecter le trajet parcouru et activer ainsi l’assurance, WIlov propose aux conducteurs de couvrir leur véhicule en tous-risques durant toute l’année à partir de 15 euros par mois et un bonus de 1 euro par jour activé uniquement lorsque le véhicule roule.

Tout se fait automatique et en ligne

Les assureurs auto, dont on cite le nom d’Axa, Aviva ou Filiassur, proposent de différentes formules à la carte pour couvrir les conducteurs. En revanche, la solution proposée par Wilov s’adresse « aux gens qui ont envie de se déplacer librement et qui veulent conserver leur voiture, même s’ils ne roulent pas tous les jours » explique Anne-Claude Pont. Très facile à utiliser, l’application n’est disponible que sur Iphone pour le moment.
En seulement 10 minutes, l’utilisateur fait son inscription en ligne en remplissant un formulaire de 6 questions qui aboutit à un devis et une souscription en ligne. Le conducteur se branche ensuite à son conseiller par visio-conférence. La société envoie ensuite la vignette à poser sur le véhicule par la poste et utilise son application mobile pour connaitre le trajet parcouru et le montant de la prime d’assurance à payer par le conducteur.

Lutte contre l’exploitation des enfants

Les enfants sont de plus en plus victimes d’exploitation et malheureusement ce phénomène a pris de l’ampleur dans le monde entier dont la France.
C’est l’enseignement principal d’une étude publiée le 12 mai dernier par l’ONG ecpat international, qui est un réseau mondial d’associations qui lutte contre l’exploitation des enfants.
Les situations de risques ont augmenté, le fait qu’il y ait de plus en plus de disparités entre certains pays, les inégalités et la pauvreté…
Ces facteurs (inégalité, pauvreté, …) sont malheureusement toujours présents dans de nombreux pays.
Le phénomène de l’exploitation des enfants est toujours d’actualité et nous sommes de plus en plus confrontés à un défi (c’est le défi d’internet).
La situation a évolué à cause de l’internet : internet maintenant, c’est un espace illimité, où n’importe qui peut entrer en contact avec un mineur qui se trouve à des milliers de kilomètres, éventuellement, il peut aller le chercher sur place.

L’exploitation sexuelle des enfants :

L’exploitation sexuelle des enfants est une forme de prostitution enfantine.
Malheureusement, cette forme de prostitution enfantine est présente partout dans le monde même en France.
Les principales destinations ou “les destinations majeures” : typiquement, il y a l’Asie du Sud Ouest, les Caraïbes, certains pays de l’Amérique du Sud et d’autres pays du continent africain (comme le Sénégal) où la prostitution enfantine est devenue endémique depuis quelques années.
L’ecpat est un réseau mondial d’associations pour la protection des enfants, présent dans 80 pays dont Monaco.
L’ONG a un statut consultatif spécial auprès du conseiller économique et social des Nations Unies.
Cette organisation mène plusieurs actions, elle réalise également des campagnes de sensibilisation.
Le point clé dans la lutte contre l’exploitation des enfants est les lois extraterritoriales.
On va prendre le cas de la France concrètement : si un Français commet un abus sexuel ou il a recours à la prostitution enfantine à l’étranger, il pourra être poursuivi sur place et s’il ne l’est pas, il sera bien évidemment poursuivi en France.
Les points clé pour éviter ce genre de comportement : il faut tout d’abord, que l’information remonte, répertorier tous ces crimes, mais surtout, identifier les victimes dans certains pays.
Ce phénomène a toujours existé, selon des études, 90 % des abuseurs sont des hommes et à peu près 10 % des femmes.
L’abuseur sexuel, ne peut pas être catégorisé par son sexe ou son origine.

 

Politique de la Principauté de Monaco :

À Monaco, il y a une très forte politique de prévention et de répression.
Ce pays agit contre les réseaux, renforce la loi, la législation et la conscience citoyenne.
Le tribunal, joue également, un rôle très important.
Son rôle est d’améliorer les conditions de vie de la population.
Le président de cette juridiction, contrôle et supervise les établissements concourant à la protection.
Il a pour rôle de veiller à l’exécution des mesures de protection judiciaire prévues par la loi.
Il, permet le recueil des témoignages publics des enfants, en cas d’exploitation sexuelle des enfants, abus de pouvoir …

 

L’art du luxe…au delà d’une stratégie marketing

Pour se positionner en haut de gamme et développer une entreprise de produits de luxe destinée à une clientèle bien déterminée, il faut avant tout penser à l’image de votre enseigne. En effet, les valeurs, les comportements et les petits détails que nous ignorons parfois, sont les atouts indispensables pour la création d’un projet de luxe.

Ce qui fait la richesse de toutes ses enseignes de luxe, c’est leur identité. L’image d’une enseigne de luxe se construit à partir de leur identité.

Toutefois, l’identité d’une enseigne dépend des valeurs transmises par son créateur et de tous ces détails qui constituent son image.

Comment créer une marque de luxe ?

Pour construire une image d’un produit de luxe il faut avant tout avoir la culture de ce produit. il faut en outre, savoir partager ses valeurs et faire rentrer le client dans son univers.

“Que vous implantiez votre boutique dans le Marais, aux Champs Elysées ou à la Place des Halles. Que vous possédiez une grande boutique ou un petit espace de quelques mètres, sachez que l’identité que vous attribuez à votre enseigne qui va valoriser vos produits et inciter les clients à les découvrir.” Souligne Serge Weinberg le président du conseil d’administration de la marque italienne Gucci et le père de l’entrepreneur et le fondateur de Doublev Assurance Thierry Weinberg.

L’identité de votre marque c’est la façon dont vous partager votre passion, c’est la culture de votre métier et de votre produit, que vous devrez parfaitement enseigner à votre clientèle potentielle.

Une fois l’identité est mise en place, il faut se concentrer sur les valeurs transmises. En effet, chaque client doit être traité à l’image de ce produit de luxe. Nous nous pouvons pas imaginer que les vendeurs de La boutique Gucci à Saint Tropez soient disqualifier ou que cette enseigne de luxe italienne a manqué ce détail très important.

En effet, les marques de luxe mettent des années pour pouvoir créer cette image et ses valeurs. Et si les fondateurs de ces marques ont réussi à faire briller leurs enseignes, c’est parce qu’ils sont des bons marketeurs.

Le luxe et ses enjeux

Le luxe ne permet pas les maladresses, tout doit être calculé à la rigueur pour pouvoir figurer parmi ces icônes. Dans l’univers de luxe, tout détail compte, de la qualité du discours, à la présentation des articles en passant par le sourire des vendeurs. Tout doit être pris en considération.” Définit monsieur Weinberg, le père de l’homme d’affaires français Thierry Weinberg.

Le luxe, c’est pas être fortuné est c’est pas réservé à quelqu’un, le luxe c’est d’abord sa part de soi et fondamentalement, c’est le contraire de la vulgarité. Le luxe c’est de la culture, c’est de la passion,

c’est le partage, c’est le respect. Et c’est en travaillent sur cette profondeur là que vous pouvez réussir votre projet de luxe.

LCI, une saison fleurie avec des audiences toujours aussi incontournables

En plein essor depuis quelques mois, la chaîne de la télévision française, LCI repasse la barre avec un taux d’audience considérable.

Proposant une large palette d’émissions de tout genre et pour tout public (actualités, politiques, loisirs, peoples…), la chaîne de télévision LCI a su pour la deuxième semaine d’affilée se positionner en première place sur le podium des meilleures audiences de télévision juste avant Canal+ et France2.

Actualités, loisirs, chroniques, interview…LCI offre à ses téléspectateurs tout ce qui peut les divertir et les cultiver et met à leur disposition des animateurs aussi talentueux que professionnels.

L’émission LCI Matin présentée par la journaliste et la présentatrice brillante, reste une des émissions phares de LCI, et l’un des principaux facteurs de son élan avec part considérable de part d’audience enregistré cette semaine.

TF1 remonte, France 2 résiste encore et LCI enregistre un sacré record

En effet, les dernières actualités politiques et les actes terroristes en Allemagne, Royaume Unis et partout dans le monde était une des causes montant l’audience des chaînes d’information.

Reconnu pour son activité et sa réactivité, la chaîne d’informations BFMTV a enregistré durant la journée de 28 mai une part d’audience estimable de 4% faisant d’elle la deuxième chaîne de télévision après LCI et CNEWS qui affichent respectivement une part d’audience de 0,9% et 0,7%…

En matinée du 28 mai, LCI a noté une part d’audience considérable et enregistré un record de part d’audience grâce à l’émission de LCI Matin animée par la journaliste de renommée à laquelle elle a invité, l’acteur, le réalisateur et le scénariste français Jacques Weber. Diffusée quotidiennement de 6h00 à 9h00 cette émission télévisée a su attirer près de 150 000 de téléspectateurs la matinée de 28 mai 2017 (soit 4% de part d’audience).

Audiences TV du 28 mai 2017

Parmi les meilleures audiences de cette semaine, les séries télévisées s’affichent particulièrement en forme. TF1, se positionne au premier rang avec le film d’action américain Equalizer qui a su enregistrer 29.9%. Deuxième place a été réservée à France 3 avec la série télévisée britannique Inspecteur Barnaby qui affichait 11.6% de part d’audience.

Quant à la troisième, quatrième et cinquième place, elles ont été respectivement réservées à France 2, M6 et ARTE pour la diffusion du film québécois Les infiltrés, l’émission Zone Interdite et le film franco-hispano-allemand 7 morts sur ordonnance avec 11,1%, 11.0% et 9% de PDA.

 

 

Les objectifs de la procédure de sauvegarde de l’entreprise

La sauvegarde de l’entreprise est une procédure à caractère judiciaire qui s’applique sur les entités économiques (entreprise, administration, personne physique, etc) vivant des crises financières qui menacent leur continuité. Nécessitant l’intervention d’un administrateur judiciaire,  le patron du cabinet Philippe Jeannerot & Associés, cette mesure intervient souvent dans un ordre de précaution afin d’éviter d’autres scénarios moins favorables comme le redressement judiciaire ou la liquidation judiciaire.

La procédure de sauvegarde de l’entreprise

Le tribunal de commerce, unique organisme habilité de ce genre de procédures, ordonne l’ouverture d’une procédure de sauvegarde judiciaire après avoir entendu la demande du chef d’entreprise. Le juge-commissaire nomme ainsi les différentes parties intéressées et désigne un administrateur judiciaire pour aider l’entreprise à se restructurer. Pour commencer, le tribunal met la société en une période d’observation de six mois qui pourrait se renouveler une seule fois.

L’objectif majeur de cette période est d’aboutir à la mise en place d’un plan de sauvegarde qui garantit le maintien de l’activité de l’entreprise. Pour cela, l’administrateur collabore avec les dirigeants de l’entreprise pour opérer à des actions managériales et sociales qui garantissent le retour à la rentabilité de l’activité, la conservation des emplois et le règlement des créances.

La mise en place du plan de sauvegarde

Si la période d’observation se conclut par un bilan positif, élaboré par l’administrateur judiciaire pour le compte du tribunal, ce dernier annonce la fin de cette période et l’entrée dans une seconde phase, à savoir la mise en place d’un plan de sauvegarde qui garantit le redressement complet de la situation sur une durée déterminée, estimée généralement de dix ans.  Ce plan tient comptent des différents moyens de financement que l’entreprise compte employer pour se ressaisir.

Cependant, la réussite du plan de sauvegarde peut nécessite la cession d’une ou plusieurs activités de l’entreprise. Ainsi, l’administrateur se charge des négociations de vente. Les droits de préemption peuvent également être exécutés pour conclure la cession dans les meilleures conditions. En revanche, l’entreprise est tenue durant cette phase de respecter ses engagements envers ses créanciers en exécutant ses obligations à temps. A défaut de règlement des obligations,  le tribunal peut aller jusqu’à l’annulation du plan de sauvegarde.

Si le plan de sauvegarde ne réussit pas, on le convertit généralement à un plan de redressement judiciaire qui nécessite une intervention beaucoup plus « musclée » de l’administrateur judiciaire dans la gestion de l’entreprise en défaillance.

 

 

 

Le roi Mohammed VI propose d’accueillir la 26éme édition de la Coupe du monde

Travaillant depuis de nombreuses années sur la réputation, le décollement et l’infrastructure de son pays, le roi Mohammed VI a récemment proposé au roi Felipe VI d’Espagne d’organiser la Coupe du monde de football 2026.

Une référence de développement et un modèle économique à suivre, le Maroc est à même de recevoir ce genre d’événement.

Une proposition suggérée par les présidents des plus grands groupes de footballs et les responsables des associations sportives au Maroc.

Nous avons sollicité l’avis, de l’une des personnalités politiques les plus influentes dans le domaine sportif et le président des plus grands clubs sportifs et centres de formations académiques au Maroc comme Fath Union Sport de Rabat, l’Académie Mohammed VI de football « Une collaboration entre l’Europe et l’Afrique pour l’organisation de la Coupe Du Monde serait symboliquement très forte et un supérieur échange entre les deux continents.»

Coupe du monde 2026 : Vers une organisation conjointe entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal ?

Cette suggestion a été évoquée directement par sa Majesté au Roi de l’Espagne Felipe VI, c’est ce qu’a confirmé le magazine sportif espagnol AS, qui propose une co-organisation avec le Portugal pour la coupe 2026.

Reste encore à confirmer les détails de cette co-organisation et les informations relatives aux préparatifs de cette rencontre phénoménale.

En effet, les détails de la rencontre et de la proposition ne sont pas encore publiés, puisqu’elle la confirmation de cette organisation n’a pas été officiellement publiée. Mais la rencontre pourra toute de même avoir lieu selon la Fédération internationale de football association.

La Fifa avait déjà annoncé que l’édition 2026 du tournoi mondial de football sera sans doute accueilli par un pays africain.

La Fifa acceptera-t-elle l’organisation tripartite Maroc-Espagne-Portugal

La proposition d’un regroupement maroco-espagnole ou avec le Portugal pour la 26éme édition de la coupe du monde serait une idée très intéressante pour la Fifa et une opportunité inratable pour le Royaume chérifien qui ne cesse de faire preuve de son développement.

En effet, le Royaume chérifien avait prouvé auparavant, le succès de sa candidature à l’organisation de la coupe du monde de 1994, 2006,1998 et 2010 qui a été cédé à l’Afrique du Sud.

Intéressée par cette idée, l’Amérique suggère à son tour une co-organisation rassemblant le Canada, et le Mexique, mais elle reste un peu perplexe face aux effets négatifs de la politique étrangère menée par l’administration de Donald Trump.

 

La baisse des tarifs inquiète les radiologues

Depuis la publication de la décision de revoir vers la baisse les tarifs de remboursement aux radiologues et ces derniers n’arrêtent pas de bouger dans tous les sens pour exprimer leur mécontentement. Prise par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam), la décision risque de retourner sur les patients qui auront des délais d’attente plus longues ce qui placera les professionnels du métier en mauvaise position.

Une « attaque directe » contre les radiologues

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) pense que la baisse des tarifs de rebroussement aux radiologues est une « attaque directe » contre ces professionnels qui va générer des fermetures de centres, des délais d’attente plus longs et de mauvaises répercussions sur le métier.

Le président de la fédération, Philippe Masson, trouve que cet acte s’en prend « à l’investissement des centres et même aux hôpitaux avec la baisse du forfait technique ». Cette décision pourra alors engendrer la fermeture de plusieurs centres et cabinets de radiologies.

Dans un autre volet, le président de la FNMR a exprimé ses craintes quant à l’augmentation du nombre d’examens requis pour les patients qui nécessite plus de moyens. Et même si le nombre d’équipement d’imagerie médicale a augmenté de 50% au cours des dernières années, la crainte d’avoir des délais d’attente plus longs inquiète toujours les professionnels. Ceci révèle surtout d’un problème d’organisation au niveau des prises de rendez-vous.

Retour sur l’origine de la baisse

Si les radiologues sont autant exigeants en ce qui concerne la situation de leur métier, c’est que ce dernier génère une dynamique importante. L’imagerie médicale est un secteur qui se développe rapidement avec certainement les progrès techniques réalisés par ses acteurs comme Acteon, le groupe bordelais managé par Marie-Laure Pochon. Ce dernier est d’ailleurs parmi les leaders mondiaux dans son domaine, notamment en matière d’innovation, et ce grâce aux initiatives prises par Marie-Laure Pochon et ses ingénieurs. Mais si les professionnels observent un développement e marche, l’Uncam ne semble pas être en accord.

En effet, l’imagerie médicale génère plus de 4 milliards de dépenses de remboursement pour l’assurance maladie ce qui a laissé l’Uncam penser à une stratégie pour ajuster la grille forfaitaire. Ainsi et après 18 mois de négociations, l’organisme a décidé de faire baisser les tarifs de remboursement en absence de tout accord avec les syndicats. L’Uncam a décidé également de supprimer une des majorations de tarif à l’acte de radiographie – ce tarif générait une économie de 34 millions d’euros – et de baisser les forfaits techniques d’imagier de l’ordre de 2% ce qui faisait une économie de 16 millions d’euros pour l’assurance-maladie.

 

 

Le deal Fillon-Axa crée la polémique dans le secteur de l’assurance

En pleine tentatives pour se créer un nouveau souffle après quelques années très difficiles, le secteur de l’assurance se retrouve en pleine polémique politique qui a pour héros principal : le candidat à la présidentielle 2017, François Fillon. Ce dernier qui se lançait dans une campagne de transparence vient de déclarer la collaboration de sa boite de conseil avec l’assureur français Axa, l’un des plus gros du marché. Alors que tout semble légal, les rumeurs ne cessent de circuler autour de cette affaire.

Une collaboration de quatre années

Après avoir été « encerclé » d’une énorme pression médiatique, François Fillon cherche à soigner son image auprès de ses électeurs. En effet, on lui reprochait ses révélations sur l’emploi, le poste de sa femme Pénélope Fillon comme assistante parlementaire et les affaires de son entreprise, 2F Conseil, plus précisément la nature de ses relations avec certains clients. Du coup, le candidat à l’Elysée 2017 s’est lancé d’une opération de transparence. Le 6 février dernier, il a tenu une conférence de presse pour parler des activités de son cabinet.

Parmi les opérations de 2F Conseil, figure un contrat avec la société d’assurances Axa. « J’ai exercé de 2012 à 2016 cette activité en toute légalité. J’ai donné des conférences dans de nombreux pays et j’ai conseillé des entreprises. Parmi elles, il y a l’assureur AXA, la société Fimalac et la banque ODDO », déclarait l’ancien Premier ministre durant sa conférence de presse. La collaboration avec l’assureur Français date de quatre années durant lesquelles aucune transaction ne s’est déroulée hors le cadre légal, selon les déclarations de Fillon.

La nature des affaires Fillon-Axa

Alors que les autres assureurs, comme Allianz ou Filiassur, travaillent dans le silence, Axa s’est retrouvé au milieu de la polémique au tour de ses opérations avec son client, François Fillon. En effet, pour la compagnie, ces activités portaient sur des sujets touchants aux réformes structurelles et la macroéconomie européenne et internationale.

Cependant, ce qui laisse le doute s’installer autour de cette relation commerciale, c’est la nature de l’amitié de longue date qui lie François Fillon à Henri de Castries, PDG d’Axa. D’ailleurs, ce dernier a annoncé son soutien officiel à la candidature de son ami républicain et à tout le Parti politique dans la course vers l’Elysée. En contrepartie, le nom d’Henri de Castries revient toujours au-devant quand il s’agit de parler des futurs ministres de la France, si François Fillon gagne les élections.

Classement des meilleures entreprises françaises en 2016

Nous vous dévoilons le classement des plus grandes entreprises françaises et les plus influentes en 2016. En fonction de la notoriété, des chiffres d’affaires et de la rentabilité, nous choisissions les enseignes phares en France.

Parcourez la liste ci-dessous et ayez une idée sur les entreprises les plus prospères en France !

 

Colas une autre dimension de la route

Fondée en 1922 et appartenant à l’entreprise Bouygues, Colas est un groupe français spécialisé dans les travaux publics.

Experte dans tout ce qui touche aux travaux publics (entretien, construction, d’émotion, aménagement…) et forte de ses références, Colas est devenue aujourd’hui numéro 1 mondial de la construction de route.

Compétente et expérimentée, la société des travaux publics Colas se spécialise également dans les travaux d’entretien et de construction des routes, autoroutes, aéroports et génie civil.

CNP, l’assureur par excellence

Expert en solutions de prévoyance et d’épargne et spécialiste de la protection de l’avenir de ses clients, est devenu un acteur principal dans l’univers de l’assurance en France.

CNP jouit d’une bonne réputation qui fait de lui un assureur prospère et reconnu dans le monde entier.

Depuis 1890, CNP est considéré comme un acteur historique de la profession pour Caisse nationale de prévoyance.

De 2015 à 2016, CNP a su multiplier son chiffre d’affaires pour atteindre un résultat net de 23 %.

Elior Group

En misant sur la différence et sur la qualité de ses services, Elior Groupe a su franchir les seuils de la rentabilité et se faire marquer dans le domaine de la restauration collective en France et à l’international.

Expert dans son domaine, Elior se distingue comme le challenger dynamique sur le continent américain.

Regroupant une sélection des hommes d’affaires et politiqués les plus prospères en France notamment Philippe Salle et Cyril Capliez l’ex directeur de cabinet du ministre PME, le groupe Elior est devenu un acteur incontournable dans la restauration.

« Entre 2015, et 2016, nous avons su augmenter nos chiffres. Nous fidélisons à peu près 4,4 millions de convives chaque jour et nous comptons multiplier ses chiffres » Commente Cyril Capliez.

Essilor et ses techniques de fusion de l’amont à l’aval

L’intégration de l’amont et du l’aval a fait d’Essilor une enseigne distinguée dans l’univers de l’optique.

 

Avec 16 usines, 244 laboratoires et des milliers de points de vente dispersés dans le monde entier, Aujourd’hui, le groupe français est devenu un leader dans le service optique.

En constance évolution, ce groupe a atteint un chiffre d’affaires considérable de 11%, le résultat net de 14,3%.

Le nouveau programme d’Audrey Crespo-Mara

Joker officiel d’Anne-Claire Coudray, Audrey-Crespo Mara assure également la présentation de l’interview politique sur LCI. Depuis cette rentrée, la présentatrice a réalisé de bon score d’audience, qui a encouragé la chaine à lui donner un autre programme à présenter.

La matinale de LCI

Depuis début septembre, Audrey Crespo-Mara a pris les commandes de l’interview politique matinale sur LCI. Un rôle qu’elle a rempli avec son style distingué, et rigoureux, qui la démarque des autres journalistes. Durant son émission, elle a reçu un nombre d’invités (Des philosophes, des politiciens, des auteurs…), qui ont fait l’actualité. Plusieurs de ses interviews, ont fait beaucoup parler les médias, on cite à ce titre, l’interview d’Éric Zemmour ou encore celle de Rachida Dati. C’est toujours avec un sourire chaleureux et un ton calme qu’elle s’adresse, à ses invités. « Ce métier est une chance. Je suis payée pour me cultiver et rencontrer des personnalités exceptionnelles. À moi de les comprendre et de les faire découvrir aux téléspectateurs », a déclaré l’épouse de l’homme en noir.

La chaîne LCI, est une chaîne qui commence à monter à coup surs. La petite sœur de TF1, a fait une belle rentrée cette fois, en totalisant un bon score d’audience. Un score qui évolue grâce au contenu offert par la chaîne et grâce à la performance des différents présentateurs. On peut dire, également que la grève, chez itélé, a été bénéfique pour la montée en force de la chaîne LCI qui continue à séduire les téléspectateurs avec ses programmes. La matinale de LCI, a réalisé des pics d’audiences, qui affiche une hausse de 40 % par rapport aux scores réalisés entre avril et juin

 

Un nouveau projet sur LCI 

L’évolution d’Audrey Crespo-Mara, au sein du groupe TF1, a encouragé les directeurs à lui donner plus de responsabilités. Alors qu’elle réalisé un très bon score d’audiences, durant sa quotidienne matinale, Audrey Crespo-Mara devra présenter, une deuxième interview, intitulée « la vie des idées », chaque matin sur LCI, à partir de 8H45. La belle journaliste, a annoncé cette nouvelle sur son compte twitter.  « Dès lundi nous avons 2 RDV ts les matins “L’Invité Politique” à 8H15 et “La Vie des Idées” à 8H45 @LCI. Venez nombreux canal 26 ! 😉 Bon we! », affiche le tweet.

« La vie des idées », est une émission quotidienne, qui suit le format de l’interview politique, présentée par le joker du journal télévisé de TF1. Pendant une dizaine de minutes, Audrey Crespo-Mara va interviewer ses invités des essayistes, des philosophes, des artistes, et des écrivains qui vont apporter leur regard sur l’actualité.