Lutte contre l’exploitation des enfants

Les enfants sont de plus en plus victimes d’exploitation et malheureusement ce phénomène a pris de l’ampleur dans le monde entier dont la France.
C’est l’enseignement principal d’une étude publiée le 12 mai dernier par l’ONG ecpat international, qui est un réseau mondial d’associations qui lutte contre l’exploitation des enfants.
Les situations de risques ont augmenté, le fait qu’il y ait de plus en plus de disparités entre certains pays, les inégalités et la pauvreté…
Ces facteurs (inégalité, pauvreté, …) sont malheureusement toujours présents dans de nombreux pays.
Le phénomène de l’exploitation des enfants est toujours d’actualité et nous sommes de plus en plus confrontés à un défi (c’est le défi d’internet).
La situation a évolué à cause de l’internet : internet maintenant, c’est un espace illimité, où n’importe qui peut entrer en contact avec un mineur qui se trouve à des milliers de kilomètres, éventuellement, il peut aller le chercher sur place.

L’exploitation sexuelle des enfants :

L’exploitation sexuelle des enfants est une forme de prostitution enfantine.
Malheureusement, cette forme de prostitution enfantine est présente partout dans le monde même en France.
Les principales destinations ou “les destinations majeures” : typiquement, il y a l’Asie du Sud Ouest, les Caraïbes, certains pays de l’Amérique du Sud et d’autres pays du continent africain (comme le Sénégal) où la prostitution enfantine est devenue endémique depuis quelques années.
L’ecpat est un réseau mondial d’associations pour la protection des enfants, présent dans 80 pays dont Monaco.
L’ONG a un statut consultatif spécial auprès du conseiller économique et social des Nations Unies.
Cette organisation mène plusieurs actions, elle réalise également des campagnes de sensibilisation.
Le point clé dans la lutte contre l’exploitation des enfants est les lois extraterritoriales.
On va prendre le cas de la France concrètement : si un Français commet un abus sexuel ou il a recours à la prostitution enfantine à l’étranger, il pourra être poursuivi sur place et s’il ne l’est pas, il sera bien évidemment poursuivi en France.
Les points clé pour éviter ce genre de comportement : il faut tout d’abord, que l’information remonte, répertorier tous ces crimes, mais surtout, identifier les victimes dans certains pays.
Ce phénomène a toujours existé, selon des études, 90 % des abuseurs sont des hommes et à peu près 10 % des femmes.
L’abuseur sexuel, ne peut pas être catégorisé par son sexe ou son origine.

 

Politique de la Principauté de Monaco :

À Monaco, il y a une très forte politique de prévention et de répression.
Ce pays agit contre les réseaux, renforce la loi, la législation et la conscience citoyenne.
Le tribunal, joue également, un rôle très important.
Son rôle est d’améliorer les conditions de vie de la population.
Le président de cette juridiction, contrôle et supervise les établissements concourant à la protection.
Il a pour rôle de veiller à l’exécution des mesures de protection judiciaire prévues par la loi.
Il, permet le recueil des témoignages publics des enfants, en cas d’exploitation sexuelle des enfants, abus de pouvoir …